La cuisine pour les gastronomes en culotte courte

 

Tous les parents rêvent d’un enfant poli, restant assis à table et mangeant de tout avec appétit. Hélas, il n’est pas toujours évident de satisfaire ce que l’on appelle la « génération fish-stick » en proposant une cuisine saine et variée. Heureusement, voici quelques astuces qui feront à coup sûr la différence au moment de passer à table !

 

Tout est dans la présentation

Les enfants mangent avec les yeux. Avant même d’avoir goûté ne serait-ce qu’une bouchée, ils clament haut et fort qu’ils n’aiment pas. Pour éviter ce genre de situation, il suffit donc de prévoir une jolie présentation.

Quelques idées…

  • Servez la purée à la manière de boules de glace (à l’aide d’une cuillère à glace).
  • Présentez vos boulettes de viande dans des papiers à cupcake.
  • Utilisez des emporte-pièces (en forme de dinosaure, par exemple) pour découper les tartines.
  • Enfilez des morceaux de fruits ou de légumes sur des bâtonnets à brochette.
  • Coupez les légumes « difficiles » tels que le céleri-rave et les navets en frites et faites-les cuire au four.

 

DIY

Les enfants raffolent des hamburgers, des nuggets de poulet et des fish-sticks. Alors au lieu de leur proposer la variante malbouffe à emporter, préparez-en vous-même à partir d’ingrédients de qualité. Panez des morceaux de poulet ou de poisson dans du panko (chapelure grossière) et confectionnez des hamburgers à partir de savoureux haché. Demandez un coup de main aux enfants : ils passeront un moment agréable et instructif avec vous en cuisine.

 

Misez sur la sobriété

Attention : ce qui semble de bon goût pour les adultes est souvent répugnant pour les enfants. N’ajoutez surtout pas de persil ou d’autres fines herbes à votre plat ! Les enfants détestent les petits points verts dans leur nourriture. Pensez aussi à servir séparément les différents aliments sur l’assiette, en veillant à ce qu’ils ne se touchent pas. Les enfants voient ainsi clairement ce qu’ils vont manger.

 

Au choix

Donnez-leur l’impression de pouvoir choisir. Ne vous contentez pas de charger leur assiette avec de tout et n’importe quoi : demandez-leur à l’avance s’ils veulent leur concombre en rondelles ou en bâtonnets. Faut-il couper leur viande ou vont-ils s’en charger eux-mêmes ? Combien de pommes de terre veulent-ils ? Et la sauce ? Sur les pâtes ou à côté ? Ils auront l’impression de tout contrôler et se montreront beaucoup plus coopératifs.

 

Cachez les légumes !

Pour les enfants qui n’aiment pas les légumes, usez de subterfuges en dissimulant les légumes de différentes manières.

  • Préparez une soupe aux tomates mixée contenant évidemment aussi des carottes, du céleri, des poireaux et même des poivrons.
  • Émincez très finement vos légumes (éventuellement à l’aide d’un robot ménager) et mélangez-les avec du haché. Confectionnez des boulettes de viande et dorez-les à la poêle (attention : ne prévoyez jamais plus de 50 % de légumes, sinon les boulettes se décomposeront).
  • Faites cuire les pommes de terre avec des carottes, du céleri-rave et d'autres légumes. Réduisez le tout en une purée parfaitement lisse. Pour ce faire, servez-vous d’un presse-purée ou d’un moulin, deux outils très pratiques.
  • Préparez de savoureux smoothies contenant également des légumes (par ex. pomme/carotte/céleri ou orange/banane/betterave rouge).

 

Délicieusement sucré

Le dessert constitue un excellent moyen de récompenser les enfants qui se sont bien comportés à table. Montrez-vous cependant raisonnable et ne proposez pas tous les soirs des bombes sucrées comme de la glace ou du pudding.

Quelques alternatives rigolotes :

  • Des rondelles de banane aux vermicelles en chocolat.
  • Une « tartine » composée de rondelles de Granny Smith recouvertes d'une fine couche de beurre de cacahuètes.
  • Des tranches d’ananas frais grillé à la chantilly.
  • Des glaces à l’eau maison préparées avec du jus de fruits frais.
  • Réservez des petits fromages (du type Petit Gervais) au congélateur avec un bâtonnet ou une cuillère dedans. Les enfants pourront ensuite les manger glacés.
  • Plongez à moitié des raisins ou d’autres fruits dans du chocolat noir fondu et laissez figer.

 

Au resto

Pour habituer vos enfants à manger au restaurant, mieux vaut commencer le plus tôt possible. Évitez cependant d’emmener votre bébé ou bambin dans des établissements étoilés et privilégiez les restaurants familiaux : en été, vous pouvez par exemple vous rendre dans une brasserie avec terrasse et aire de jeux.

Nos astuces pour un repas convivial :

  • Choisissez une table située à un endroit stratégique, de préférence dans un coin, avec une banquette adossée au mur, de façon à ce que votre bambin ne puisse pas s’échapper.
  • Ne vous éternisez pas. Au début, ne commandez qu’un plat de résistance. Par la suite, vous pourrez prolonger le repas.
  • Restez zen. Concentrez-vous sur votre enfant, discutez avec lui et réagissez calmement. Ne vous souciez pas des autres convives du restaurant. Si vos enfants remarquent que vous passez un bon moment, ils voudront se joindre à vous.
  • Emportez éventuellement des crayons de couleur et du papier ou d’autres petits jouets pour éviter qu’ils s’ennuient.
  • Demandez au serveur d’apporter les plats des enfants en même temps que votre entrée. Cela leur évitera de devoir attendre.
  • Vous n’êtes pas obligé de prendre systématiquement le menu enfant. Si vous le lui demandez, le chef se fera un plaisir de réaliser une version mini d’un plat se trouvant au menu.