Comment profiter davantage d’un verre de vin

Le vin ne se boit pas comme de l’eau. Ce serait vraiment dommage de boire du vin sans accorder la moindre attention à ce produit fantastique qui remplit votre verre. Vous passeriez à côté de toutes les nuances gustatives et arômes qui se dissimulent dans le vin. Le vin est une boisson qui se savoure lentement, on ne vide pas son verre d’un seul coup.

Alors, comment faut-il faire ? Faut-il, comme les véritables connaisseurs, plonger son nez dans son verre, ou faire tourner interminablement son contenu puis énoncer des associations « professionnelles » ? Faut-il vraiment y trouver des pierres mouillées, de la fourrure, des herbes de Provence ou des notes foncées et profondes de chocolat avant de pouvoir apprécier pleinement un vin ? Bien sûr que non. Certains amateurs suivent des cours d’œnologie où on leur apprend effectivement à utiliser ces termes, mais chez vous, dans votre cuisine ou votre salle à manger, tout peut se passer de façon plus simple et accessible.

  • Tout commence par une température appropriée. Vous voulez boire du vin rouge ? Sortez-le à temps de votre garage ou de votre cave froide et laissez-le venir à bonne température à un endroit légèrement plus chaud. Inutile de mettre la bouteille à côté du poêle, il ne faut pas non plus que le vin soit trop chaud Un vin blanc peut être servi frais mais s’il est trop froid, la finesse de son goût disparaîtra. Certaines personnes mettent le vin un petit instant au surgélateur, ce qui n’est cependant pas à conseiller. Un choc thermique ne met pas le goût du vin en valeur.
  • Vous voulez servir un vin rouge vieux avec un délicieux plat de gibier ? Alors laissez « respirer » le vin un moment, par exemple dans une carafe. Un vin vieux est souvent un peu fermé quand on vient d’en déboucher la bouteille (on ne goûte pas grand-chose). Au contact de l’oxygène, les saveurs du vin s’épanouiront plus vite. 
  • Choisissez de grands verres à vin. Les petits verres « ballons », tellement typiques, ne conviennent pas vraiment au vin. Dans un plus grand verre, vous profiterez mieux des arômes et des goûts du vin. Posez le verre solidement sur la table, saisissez-le par le pied et faites-le tourner par petits à-coups, en imprimant un mouvement au vin pour qu’il libère plus facilement ses arômes. Maintenant, humez-le et vous allez être surpris : l’arôme constitue la moitié du plaisir de la dégustation. C’est également ainsi que les viticulteurs voient les choses. Donc, quoi que vous fassiez, n’oubliez pas de humer le vin avant de le goûter.
  • Pour profiter au maximum de la dégustation, buvez lentement en vous concentrant. Tournez doucement le vin dans la bouche avant de l’avaler. Chaque cépage a un profil gustatif qui lui est propre et vous le retrouvez dans le vin. Un chardonnay élevé sur bois développe des notes de vanille et aussi quelques touches de beurre. Dans un riesling, vous percevrez soudain un rien de pétrole. Dans un pinot noir, vous sentez et vous goûtez souvent des fraises et des cerises. Un vin se transforme ainsi en une découverte passionnante et savoureuse.
  • Quand une bouteille est ouverte, ne la laissez pas traîner trop longtemps, les arômes et les saveurs s’évaporent vite.